Les dossiers prioritaires de Jagmeet Singh

admin
À la UneQuébecslider
22 octobre 2022
Les dossiers prioritaires de Jagmeet Singh

Assahafa.com

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NDP) était de passage dans les studios de QUB radio et s’est expliqué sur de nombreux sujets d’actualité, dont le serment au roi Charles III et la loi sur la laïcité.

Un serment à la royauté «difficile»

En plein débat à Québec sur le serment d’allégeance au roi Charles III, Jagmeet Singh a admis que son propre serment à la reine avait été très difficile, et que ça le touchait directement.

Au micro de Benoit Dutrizac, M. Singh est revenu sur l’histoire de sa famille pour expliquer sa réticence. Son arrière-grand-père a combattu les Britanniques qui occupaient l’Inde. Il s’est largement opposé à la colonisation, et il a même fondé un parti politique dont le programme visait la défense des travailleurs.

«Seulement un siège, ce n’est pas suffisant»

C’est le constat qu’a dressé le chef du NPD. Avec un seul député au Québec, Alexandre Boulerice, il est clair que la province est très loin de la vague orange de 2011. Le parti avait alors réussi à rafler 59 sièges dans la province.

Même si le rapport de force n’est plus ce qu’il était, le parti ne compte que 25 sièges dans tout le Canada et M. Singh a estimé que, dans le contexte de gouvernement minoritaire, il a réussi à faire bouger les choses. Il a cité en exemple l’augmentation du crédit d’impôt pour la TPS, de même que l’allocation canadienne du logement.

Des Conservateurs opportunistes

Jagmeet Singh a affirmé que l’élection de Pierre Poilièvre à la tête du Parti conservateur ne changeait rien pour le NPD. Avec les révélations de la Commission Rouleau, il a déploré également l’attitude de M. Poilièvre, lui qui était allé saluer les camionneurs qui paralysaient la ville d’Ottawa l’hiver dernier.

«C’est horrible», a-t-il affirmé.

M. Singh a aussi tenu à expliquer le programme dentaire poussé aux Communes par son parti. À terme, il s’agit d’un programme qui coûtera 2 milliards de dollars aux contribuables. Néanmoins, il croit que la santé buccale est un enjeu dans tout le pays, estimant que cela établi une distinction entre les différentes classes sociales.

«Si vous avez eu la capacité de vous faire soigner les dents, c’est apparent dans votre sourire», a-t-il affirmé.

Source: Tvanouvelles

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!