Les premières doses attendues au Canada mercredi

journaliste3
À la UneCanadaslider
3 mars 2021
Les premières doses attendues au Canada mercredi

Assahafa.com

(Ottawa) Les premières doses du vaccin d’Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19 doivent arriver au Canada mercredi, mais une certaine confusion persiste quant à savoir qui devrait l’obtenir.

Le Canada doit recevoir 500 000 doses du vaccin — le troisième approuvé pour utilisation au Canada — en provenance du Serum Institute of India.

Mais les questions persistent quant aux destinataires du vaccin, alors que son utilisation fait l’objet de directives contradictoires.

Santé Canada a autorisé la semaine dernière son utilisation pour tous les adultes canadiens, mais le Comité consultatif national de l’immunisation a recommandé mardi de ne pas l’administrer aux personnes de 65 ans ou plus.

Le comité affirme qu’il existe des données limitées provenant d’essais cliniques sur l’efficacité du vaccin d’Oxford-AstraZeneca sur les personnes âgées et recommande de leur donner la priorité pour les deux autres vaccins — ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna — déjà approuvés pour une utilisation au Canada.

Santé Canada et le comité soulignent qu’aucun problème n’a été soulevé dans les études cliniques ou parmi les millions de personnes âgées qui ont reçu le vaccin d’Oxford-AstraZeneca dans d’autres pays.

La Dre Supriya Sharma, conseillère médicale en chef à Santé Canada, insiste sur le fait qu’il n’y a pas de réelle contradiction entre ce que son ministère et le comité consultatif disent : tous deux conviennent que, dans la mesure du possible, il est préférable de donner aux aînés les vaccins de Pfizer ou de Moderna, qui ont prouvé dans des essais cliniques qu’ils étaient plus efficaces pour protéger les personnes âgées contre la COVID-19.

Cela dit, la Dre Sharma note que les personnes âgées ne devraient pas attendre le vaccin de Pfizer ou de Moderna s’ils peuvent obtenir celui d’AstraZeneca plus tôt.

Des preuves concrètes, dit-elle, montrent que le vaccin d’AstraZeneca est efficace pour prévenir les cas graves de COVID-19, les hospitalisations et les décès.

Certaines provinces, dont l’Alberta, la Colombie-Britannique et l’Île-du-Prince-Édouard, prévoient suivre les conseils du comité consultatif et utiliser le vaccin d’AstraZeneca sur les jeunes qui travaillent dans les services essentiels de première ligne ou dans des milieux à haut risque comme les prisons.

D’autres provinces, dont le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse, réfléchissent encore à la question.

En plus de la livraison de doses d’AstraZeneca attendue mercredi, le Canada devrait également recevoir 444 600 doses du vaccin de Pfizer cette semaine.

Avec AstraZeneca ajouté à l’arsenal de vaccins du Canada, le pays est en voie de recevoir un total de 6,5 millions de doses de vaccin d’ici la fin du mois — un demi-million de plus que prévu initialement.

Le premier ministre Justin Trudeau devrait faire le point sur le déploiement du vaccin mercredi, lors d’un point de presse.

Il devrait également annoncer un nouveau financement important pour la recherche dans des dizaines d’universités à travers le pays. La recherche à financer ne sera pas nécessairement liée à une pandémie.

Le financement s’ajoute aux quelque 1 milliard que le gouvernement Trudeau a investis dans la recherche depuis que la COVID-19 a commencé à balayer le pays il y a un an, dans le but de permettre aux chercheurs de continuer à travailler tout au long de la pandémie sur toutes sortes de projets que le gouvernement espère voir éventuellement contribuer à la reprise économique.

Source : La Presse

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!