La République d’Haïti ouvre ce lundi un consulat Dakhla

journaliste3
À la UneInternationalMarocpolitiqueslider
14 décembre 2020
La République d’Haïti ouvre ce lundi un consulat Dakhla

Assahafa.com

L’ambassade de la République d’Haïti au Maroc a été inaugurée samedi à Rabat, lors d’une cérémonie présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le ministre haïtien des Affaires étrangères et des cultes, Claude Joseph. À cette occasion, les deux ministres ont signé deux accords, une feuille de route de coopération pour la période 2021-2023 et un mémorandum d’entente dans le domaine de la formation diplomatique.
La feuille de route porte sur plusieurs domaines, notamment la promotion économique et des investissements, la formation et l’enseignement supérieur et la coopération technique dans des secteurs clés comme l’agriculture, la pêche, les énergies renouvelables, la formation professionnelle, l’eau et la santé. Le mémorandum d’entente vise, pour sa part, l’établissement d’un cadre de coopération durable en matière de formation des jeunes diplomates et en termes d’échange d’expériences et d’informations dans les domaines de la diplomatie et des relations internationales. Claude Joseph a annoncé, à cette occasion, l’ouverture, lundi à Dakhla, d’un consulat de la République d’Haïti. Par cette initiative, Haïti scelle son engagement d’appuyer les efforts du Maroc visant la défense de sa souveraineté et de son intégrité territoriale.
Plusieurs pays frères et amis ont ouvert des consulats généraux dans les villes de Laâyoune et de Dakhla (Émirats arabes unis, Bahreïn, Côte-d’Ivoire…), reconnaissant ainsi, de façon claire et nette, la Marocanité du Sahara et affirmant être pleinement confiants quant à la sécurité et à la prospérité qui règnent dans nos provinces du Sud. Dans le même temps, les membres de la communauté internationale refusent, dans leur grande majorité, de s’aligner sur les thèses des autres parties. De fait, 163 pays, représentant 85% des États membres des Nations unies, ne reconnaissent pas l’entité factice.

Source : le Matin.ma

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!