Rentrée parlementaire : une relance, deux visions pour la Capitale-Nationale de Québec

journaliste2
2020-09-14T08:11:37-04:00
À la UneCanadaslider
14 septembre 2020
Rentrée parlementaire : une relance, deux visions pour la Capitale-Nationale de Québec

Assahafa.com

À la veille de la rentrée parlementaire, la relance économique promet d’occuper l’agenda lors de la session qui s’amorce. Dans la région de la Capitale-Nationale, divisée entre caquistes et solidaires, deux visions de l’économie de demain promettent de s’affronter cet automne.

Pour le gouvernement Legault, la relance passera par la mise en chantier de grands projets d’infrastructure.

La pièce maîtresse de la stratégie caquiste dans la région : le troisième lien, qui doit faire l’objet d’une annonce le plus tôt possible.

Il y a le réseau structurant qui est le projet de la Ville, mais nous, c’est le tunnel entre Québec et Lévis, souligne la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault.

La vice-première ministre indique que les cartons caquistes sont pleins de projets de relance pour la région de Québec.

Je travaille depuis des semaines, même des mois, avec des acteurs économiques importants d’ici, comme l’Université Laval, l’Aéroport Jean-Lesage ou Québec International, pour aménager une dimension très régionale dans la relance, explique Geneviève Guilbault.

Règle générale, la région va bien, croit la ministre de la Sécurité publique. Le taux de chômage était à 6,3 % au mois d’août. La crise se fait encore sentir, c’est certain, mais Québec est de nouveau en position avantageuse par rapport aux autres RMR en ce qui concerne l’emploi.

La session qui commence mardi marquera la mi-mandat du premier gouvernement de la CAQ au Québec.

Malgré l’incertitude sanitaire et économique qui plane sur le monde, l’ardeur caquiste ne s’essouffle pas, assure Geneviève Guilbault. Au contraire : le gouvernement entend appuyer sur l’accélérateur pour remplir ses promesses et relancer le Québec.

La vice-première ministre est confiante : les députés adopteront la nouvelle mouture du projet de loi devant mettre les grands chantiers publics plus rapidement sur les rails.

Il peut y avoir toute sorte de projets qui sont importants pour une communauté, croit Geneviève Guilbault. Mais là, c’est long, on attend. Les précédents gouvernements avaient l’habitude de préannoncer, puis d’annoncer et finalement, de ne rien livrer. Nous, on veut livrer les changements attendus par les Québécois.

Geneviève Guilbault espère que le camp de l’opposition, cette fois-ci, se rallie derrière le gouvernement.

J’espère qu’ils collaboreront et qu’ils placeront les intérêts du Québec avant les intérêts partisans, souhaite la vice-première ministre.

Une relance écologiste et sociale pour QS

Hors de question de compromettre l’environnement, la transparence et la saine gestion des contrats publics en appuyant un projet de loi hérité des belles heures de la collusion, selon le député de Jean-Lesage, Sol Zanetti.

Lui aussi veut appuyer la relance régionale sur la mise en chantier de grands projets d’infrastructure. Le hic : ce ne sont pas les mêmes que ceux du gouvernement.

QS promet de maintenir la pression en faveur du réseau structurant, mis en péril et ralenti par le gouvernement de la CAQ, estime Sol Zanetti.

Les solidaires mèneront aussi la lutte contre le projet Laurentia, un projet qui a des conséquences écologiques extrêmement graves qui sont sous-estimées par le gouvernement caquiste à l’heure actuelle, indique le député solidaire de Jean-Lesage.

Outre le réseau structurant de transport en commun, les députés solidaires de la Capitale-Nationale miseront sur des projets qui touchent les gens de près.

Le gouvernement envoie des mauvais signaux, croit Sol Zanetti. Il donne de l’argent à la bijouterie Birks, il donne de l’argent à des actionnaires étrangers du Cirque du Soleil, et on ne voit pas les retombées de ça pour le Québec.

La construction de logements sociaux, selon les solidaires, devrait être priorisée dans la Capitale-Nationale.

On vit, à Québec, une hausse très importante des loyers et ça, c’est quelque chose qui appauvrit les gens.

À la veille de la rentrée parlementaire, tous les députés de la région de Québec s’entendent sur l’importance de relancer l’économie.

Quels chantiers prioriser? Quel secteur de la société favoriser? Autant de questions qui risquent d’accaparer bien des débats au Salon bleu.

Les réponses détermineront sans doute le visage de la Capitale-Nationale pour des années à venir.

Source: Radio-Canada

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!