A l’occasion du soixante-septième anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le Roi Mohammed VI a adressé ce soir, jeudi, un noble discours à la nation.

admin
2020-08-21T12:56:01-04:00
À la UneCanadaInternationalMarocpolitiqueQuébecslider
20 août 2020
A l’occasion du soixante-septième anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le Roi Mohammed VI a adressé ce soir, jeudi, un noble discours à la nation.

Assahafa.com

Montréal, Salah Eddine Alouani

Voici le texte du discours royal:

«Louange à Dieu, et que la paix et les bénédictions soient sur le prophète, ses amis et ses proches

Mes bons vieux,

En ce jour de 1953, la volonté de notre grand-père, Sa Majesté le Roi Muhammad Al-Khas, et de son compagnon de lutte, et de notre père, Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu les bénisse, a rencontré la volonté du peuple marocain, dans une révolution historique, de rejeter les plans coloniaux.

Cette glorieuse révolution a été marquée par l’esprit de patriotisme sincère, et par les valeurs de sacrifice, de solidarité et de loyauté au nom de la liberté et de l’indépendance du Maroc.

L’histoire du Maroc regorge de ces attitudes et événements intemporels, qui témoignent de la forte cohésion entre le trône et le peuple, face aux difficultés.

Ce sont les mêmes valeurs et principes, et le même engagement et la même mobilisation collective dont les Marocains ont fait preuve aujourd’hui, notamment dans la première phase de lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Nous avons pu pendant cette période, grâce aux efforts concertés de tous, réduire les répercussions sanitaires de cette crise et atténuer ses impacts économiques et sociaux.

Dans ce contexte, l’État a apporté son soutien à de larges catégories de citoyens, et nous avons lancé un plan ambitieux et sans précédent pour relancer l’économie, et un grand projet d’extension de la couverture sociale à tous les Marocains.

Nous soulignons la nécessité de télécharger ces projets, au besoin, et dans les délais impartis.

Mes chers amis,

Nous n’avons pas encore gagné la bataille contre cette épidémie, malgré les efforts consentis. C’est une période sans précédent et difficile pour tout le monde.

Il est vrai qu’il donnait l’exemple, en respectant les mesures préventives que nous avons prises, et dans les bons résultats que nous avons obtenus, pendant la période de quarantaine.

Cela nous a rendus fiers de ce que nous avons fait, notamment en termes de diminution du nombre de décès et du petit nombre de blessés, par rapport à de nombreux pays.

Malheureusement, avec la levée de la quarantaine, nous avons remarqué que le nombre de personnes infectées a augmenté de manière illogique, pour de nombreuses raisons.

Il y a ceux qui prétendent que cette épidémie n’existe pas. Et il y a ceux qui croient que la levée de la quarantaine signifie la fin de la maladie; Un certain nombre de personnes font face à la situation avec une complaisance et une indolence inacceptables.

Et ici, il faut souligner que cette maladie est présente; Et quiconque dit le contraire, non seulement se fait du mal à lui-même, mais aussi à sa famille et aux autres.

Il convient également de noter que certains patients ne présentent de symptômes qu’après 10 jours ou plus, en plus du fait que de nombreuses personnes infectées ne présentent aucun symptôme. Cela double le risque de propagation de l’infection et nécessite plus de précautions.

Cette maladie ne fait pas de distinction entre les résidents urbains et ruraux, ni entre les enfants, les jeunes et les personnes âgées.

En effet, un grand pourcentage de personnes ne respectent pas les mesures de santé préventives prises par les pouvoirs publics: comme le port de masques, le respect de l’éloignement social, l’utilisation de méthodes d’hygiène et de stérilisation.

Si les moyens de protection ne sont pas disponibles sur le marché, ou sont très coûteux, ces comportements peuvent être compris. Cependant, l’État tenait à fournir ces matériaux en abondance et à des prix très raisonnables.

L’Etat a également subventionné le prix des masques, et a encouragé leur fabrication au Maroc, afin qu’ils soient abordables pour tous.

Au contraire, la question ici est liée à un comportement antipatriotique et non solidaire. Parce que le patriotisme exige, avant tout, le souci de la santé et de la sécurité des autres; Et parce que la solidarité ne signifie pas seulement un soutien financier, mais surtout, c’est un engagement à ne pas propager l’infection parmi les personnes.

De plus, ce comportement va à l’encontre des efforts de l’État qui, grâce à Dieu, a pu soutenir de nombreuses familles qui ont perdu leur source de revenus.

Cependant, ce soutien ne peut pas durer indéfiniment, car l’État a donné davantage de ce qu’il a en termes de moyens et de capacités.

Mes chers amis,

Parallèlement à l’assouplissement de la quarantaine, un ensemble de mesures préventives ont été prises, afin de préserver la sécurité des citoyens et de limiter la propagation de l’épidémie. Cependant, nous avons été surpris par l’augmentation du nombre de blessés.

La détérioration de la situation sanitaire à laquelle nous sommes parvenus aujourd’hui est regrettable et ne suscite pas d’optimisme. Et quiconque vous dit: Mon peuple sera glorifié, n’est pas cette vérité, alors il est un menteur.

Après avoir relevé la quarantaine, le nombre de blessures confirmées, de cas graves et de décès a plus que triplé en peu de temps par rapport à la période de quarantaine.

En outre, le taux de blessures parmi les travailleurs médicaux est passé d’une blessure par jour, pendant la période de quarantaine, à récemment, à dix blessures.

Et si ces chiffres continuent d’augmenter, le Comité scientifique sur l’épidémie de Covid-19 pourrait recommander la remise en quarantaine, voire la renforcer davantage.

Et si le besoin se fait sentir de prendre cette décision difficile, Dieu nous en préserve, ses répercussions seront graves sur la vie des citoyens et sur les conditions économiques et sociales.

Sans engagement strict et responsable en faveur des mesures de santé, le nombre de blessés et de décès augmentera et les hôpitaux ne pourront pas résister à cette épidémie, quels que soient les efforts des pouvoirs publics et du secteur de la santé.

Parallèlement aux mesures prises par les pouvoirs publics, j’appelle toutes les forces nationales à se mobiliser et à veiller, et à s’engager dans l’effort national, dans le domaine de la sensibilisation, de la sensibilisation et du cadrage communautaire, pour faire face à cette épidémie.

Ici, je voudrais souligner que sans un comportement national exemplaire et responsable de la part de tous, il n’est pas possible de sortir de cette situation, ni de relever le défi de lutter contre cette épidémie.

Mes bons vieux,

Mon adresse aujourd’hui ne signifie ni reproche ni reproche. C’est plutôt un moyen direct, pour vous exprimer ma crainte, que le nombre de blessures et de décès continue d’augmenter, Dieu nous en préserve, et de revenir à une quarantaine complète, avec ses effets psychologiques, sociaux et économiques.

Aujourd’hui, alors que nous commémorons la révolution du roi et du peuple, nous avons davantage besoin d’évoquer les valeurs de sacrifice, de solidarité et de loyauté qui la caractérisaient, pour surmonter cette situation difficile.

Je suis convaincu que les Marocains peuvent relever ce défi et suivre le chemin de leurs ancêtres, dans l’esprit du vrai patriotisme et des devoirs de citoyenneté positive, pour le bien de notre peuple et de notre pays.

La paix soit sur vous et la miséricorde de Dieu sur vous ».

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!