Anglade tente de réintégrer Marie-Claude Nichols

admin
À la UneQuébecslider
31 octobre 2022
Anglade tente de réintégrer Marie-Claude Nichols

Assahafa.com

Critiquée de toutes parts, la cheffe libérale Dominique Anglade est maintenant prête à revenir sur sa décision et tente de réintégrer la députée Marie-Claude Nichols au sein de son caucus.

Mme Anglade rencontre Mme Nichols lundi avant-midi afin de trouver un terrain d’entente.

Cet entretien, dont la tenue a été révélée par le 98,5 FM en matinée, fait suite à une réunion du comité exécutif du parti vendredi soir et à une rencontre du caucus dimanche.

Jeudi, Marie-Claude Nichols a été expulsée du caucus libéral après avoir refusé les responsabilités que voulait lui confier Dominique Anglade au sein de son cabinet fantôme.

Députée de Vaudreuil depuis 2014, Mme Nichols convoitait le poste de troisième vice-président de l’Assemblée nationale. Mais la cheffe a choisi d’appuyer la candidature de Frantz Benjamin, élu depuis 2018. Elle a offert à Mme Nichols d’être porte-parole en matière de transports, confiant à une recrue, Virginie Dufour, les responsabilités que la députée de Vaudreuil occupait dans le dernier mandat (les affaires municipales et l’habitation).

La député a refusé ces responsabilités. Elle a ainsi été exclue du cabinet fantôme de la cheffe pour être expulsée du caucus quelques heures plus tard.

Dans un bref communiqué de presse publié vendredi, Marie-Claude Nichols a dit avoir l’intention de « siéger comme indépendante » et de ne « [s’]affilier à aucun autre parti politique ». « Mes valeurs, elles, ne changent pas, elles demeurent libérales », affirmait-elle.

Elle a remercié « les nombreuses personnes de tous les horizons qui [lui] ont témoigné leur appui au cours des dernières heures ».

Pour Lise Thériault, qui était la doyenne du caucus libéral avant de quitter la vie politique cette année, Dominique Anglade « a creusé sa propre tombe » en expulsant la députée Marie-Claude Nichols. De nombreux ex-élus libéraux considèrent, selon elle, que la cheffe « a signé son arrêt de mort ». Elle mentionnait que la cheffe a néanmoins encore le temps de « rentrer la pâte à dents dans le tube », de revenir sur sa décision.

D’autres voix se sont élevés pour critiquer la décision de Mme Anglade.

Source: La presse

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!