Lutte contre la violence armée : Québec recevra 42 millions de dollars d’Ottawa

admin
À la UneQuébecslider
4 août 2022
Lutte contre la violence armée : Québec recevra 42 millions de dollars d’Ottawa

Assahafa.com

Ottawa versera 41,8 millions de dollars au gouvernement du Québec pour l’aider à prévenir la violence liée aux armes à feu, a annoncé le ministre fédéral de la Sécurité publique, Marco Mendicino, lors d’un point de presse à Rivière-des-Prairies, dans l’est de Montréal.

Ces fonds, qui seront octroyés par l’entremise du Fonds pour bâtir des communautés plus sécuritaires, serviront à renforcer les initiatives de prévention de la violence armée dans les municipalités ainsi que dans les communautés autochtones, là où les besoins sont les plus grands.

Le ministre a confirmé que la distribution de cette somme se fera conformément aux objectifs du programme CENTAURE, la stratégie québécoise de prévention contre la violence armée en place depuis octobre 2021. Les détails devront être finalisés par le gouvernement provincial et les municipalités.

Le but [de cet investissement] est d’arrêter la violence avant qu’elle ne commence, a déclaré le ministre. Il estime que ces sommes aideront à lutter contre les causes profondes de la criminalité liées aux armes à feu et aux gangs en plus d’offrir aux jeunes des possibilités qui les aident à faire des choix de vie positifs .

Cette annonce survient le jour où le Service de police de la Ville de Montréal a abattu un homme soupçonné d’être impliqué dans une série de meurtres perpétrés ces derniers jours à Montréal et à Laval.

Accompagné par le lieutenant du gouvernement pour le Québec, Pablo Rodriguez, ainsi que par des représentants de groupes communautaires, Marco Mendicino a déploré l’augmentation alarmante de la violence armée des fusillades dans la métropole et d’autres régions du Québec, tout en rappelant des initiatives du gouvernement Trudeau pour contrer cette tendance.

Le ministre a par ailleurs évoqué des investissements pour lutter contre la contrebande d’armes à la frontière, le dépôt d’un projet de loi en mai dernier proposant un gel national des ventes d’armes de poing et un programme de rachat obligatoire à venir pour les armes de type d’assaut, interdites il y a deux ans.

Qualifiant ces engagements d’historiques mais insuffisants, le ministre a fait valoir que toute solution à la violence liée aux armes à feu doit comprendre des efforts de prévention et d’intervention.

Son collègue Pablo Rodriguez a pour sa part expliqué que la lutte contre la violence armée doit prendre différentes formes.

En plus du volet législatif axé sur l’obtention et la vente d’armes, il a insisté sur l’importance de travailler avec des organismes qui connaissent les défis et savent comment intervenir auprès des jeunes afin de les garder loin des griffes du crime organisé.

Source: Radio-Canada

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!