Les voyageurs n’auront plus besoin d’un test négatif pour entrer au Canada

admin
À la UneCanadaslider
16 mars 2022
Les voyageurs n’auront plus besoin d’un test négatif pour entrer au Canada

Assahafa.com

Dès le 1er avril, les personnes voulant arriver ou rentrer au Canada n’auront plus besoin d’obtenir un test négatif à la COVID-19.

Selon des sources de Radio-Canada et CBC, ce nouvel allégement à la frontière devrait être annoncé d’ici la fin de la semaine par le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos.

À l’heure actuelle, les voyageurs voulant venir au pays – qu’importe le moyen de transport – doivent fournir obligatoirement le résultat négatif d’un test PCR, réalisé 72 heures avant l’arrivée, ou celui d’un test antigénique, qui doit être fait la veille du départ.

Ces prélèvements, parfois coûteux ou difficiles d’accès selon les pays, doivent être administrés dans des établissements de santé ou à travers un service de télésanté. Des firmes canadiennes avaient d’ailleurs récemment développé un service de dépistage par visioconférence.

D’ici la fin du mois du mars, ces exigences seront abandonnées, que ce soit pour les voyageurs adéquatement vaccinés venant par avion ou en voiture.

Pressions du monde des affaires

Cette décision fédérale intervient plus de deux ans après le début de la pandémie. Dans le même temps, les provinces et territoires canadiens ont eux aussi annoncé une série d’assouplissements, comme l’abandon du passeport vaccinal ou encore, selon les secteurs, du port du masque.

Au cours des dernières semaines, l’industrie touristique et le monde des affaires, qui ont été informés de cet allégement à la frontière, ont fait pression sur le gouvernement Trudeau pour revoir les règles d’entrée au Canada.

Ces dernières, selon eux, avaient des conséquences majeures sur la relance touristique et l’organisation des voyages au Canada.

Fin février, Ottawa avait déjà annoncé une série d’assouplissements. Depuis cette période, les enfants de moins de 12 ans, non vaccinés, n’ont plus besoin d’attendre 14 jours pour revenir à la garderie ou à l’école.

Des tests aléatoires sont cependant toujours en vigueur dans les aéroports canadiens. Mais les voyageurs qui sont soumis à ce dépistage n’ont plus besoin de s’isoler dans l’attente des résultats.

Source: Radio-Canada

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!