Le Québec se dit prêt à accueillir des réfugiés ukrainiens

admin
2022-02-25T12:25:22-04:00
À la UneQuébecslider
25 février 2022
Le Québec se dit prêt à accueillir des réfugiés ukrainiens

Assahafa.com

Le premier ministre François Legault a assuré que le Québec allait accueillir des réfugiés ukrainiens dans la foulée de l’invasion russe.

Le Québec va faire sa part pour accueillir des réfugiés ukrainiens dans les semaines et les mois à venir, a écrit le premier ministre québécois dans un message publié sur Facebook jeudi.

On se tient également prêt à offrir une aide matérielle humanitaire dans la mesure du possible, a-t-il ajouté après avoir exprimé toute ma solidarité au peuple ukrainien et à la communauté ukrainienne du Québec.

Nous sommes prêts à accueillir des réfugiés et nous continuerons à dénoncer cette guerre insensée, a aussi indiqué sur Twitter la ministre des Relations internationales, Nadine Girault.

M. Legault a condamné fermement l’attaque russe. C’est totalement inacceptable ce que fait le président Poutine, a-t-il ajouté lors d’un point de presse en marge d’une annonce économique à Maniwaki.

On va appuyer Justin Trudeau et le gouvernement fédéral pour mettre en place toutes les mesures de répression, entre autres économiques, pour cesser de faire des affaires avec la Russie, a promis le premier ministre.

En 2016, on comptait plus de 42 000 Québécois d’origine ukrainienne dans la province, selon le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

Des impacts économiques à prévoir

La guerre entre la Russie et l’Ukraine risque de toucher les Québécois de plus d’une façon, selon le ministre des Finances, Eric Girard, qui prévient que le prix de l’essence pourrait encore augmenter.

Les développements dans les dernières heures sont préoccupants, ça crée de l’incertitude, a-t-il affirmé jeudi en mêlée de presse à l’Assemblée nationale.

Étant donné que la Russie est un producteur important d’énergie, ça augmente les prix de l’énergie, ça crée de l’inflation et ça pourrait ralentir l’économie mondiale, a-t-il ajouté.

Eric Girard prévoira donc dans le budget qu’il présentera le 22 mars une réserve peut-être plus importante, afin de contrer les possibles effets économiques de la guerre en Ukraine.

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a quant à lui annoncé qu’il soutiendra les entreprises qui seront touchées par un éventuel embargo.

Les entreprises québécoises qui auraient une dépendance envers l’Ukraine ou la Russie, parce qu’il peut y en avoir, on va les aider. On l’a fait dans le bois d’œuvre, on l’a fait dans tous les conflits, a déclaré M. Fitzgibbon.

Je veux rassurer toutes les entreprises québécoises, si elles ont des difficultés financières suite au manque de relations internationales qu’il va y avoir, on va être là, a-t-il ajouté.

Source: Radio-Canada

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!