Les camps de vacances s’impatientent

journaliste2
À la UneCanadaslider
5 mai 2021
Les camps de vacances s’impatientent

Assahafa.com

Faisant le constat que « de plus en plus de parents veulent savoir comment va se passer l’été de leurs enfants », l’Association des camps du Québec (ACQ) dit qu’elle a bon espoir d’accueillir cet été autant d’enfants en camp de jour qu’en période prépandémie.

Or, « les conditions d’opération des camps de jour pourraient s’avérer plus contraignantes », dit Éric Beauchemin, citant notamment le port du masque de procédure dans les écoles, qui pourrait aussi être imposé dans les camps de jour.

« Ce qui va affecter les camps de jour, c’est ce qui a affecté les écoles cette année », dit M. Beauchemin. L’aide financière octroyée servirait notamment à mettre en place des mesures sanitaires renforcées.

Quant aux camps de vacances, où les enfants font des séjours prolongés, Québec n’a toujours pas statué sur leur possible réouverture. Pour certains d’entre eux, « il est déjà trop tard », note l’ACQ, qui souhaite un « message clair » du gouvernement d’ici les prochains jours.

« Les camps de vacances sont passés au travers [l’été dernier] », ils veulent maintenant reprendre leur rôle d’accueillir les enfants, ajoute M. Beauchemin.

Les camps de vacances, des « minis villes », devront eux aussi adapter leurs mesures sanitaires. « Tout est sur la table : tests préalables, isolement recommandé, accès à la vaccination pour notre personnel », illustre Éric Beauchemin.

Si Québec offre une aide financière, les deux tiers des camps de vacances sondés par l’ACQ ont dit qu’ils étaient prêts à ouvrir dans les conditions envisagées.

Source: La presse

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!