« L’important c’est de remettre le Canada sur la voie de la relance », dit Trudeau

journaliste2
À la UneCanadaslider
26 avril 2021
« L’important c’est de remettre le Canada sur la voie de la relance », dit Trudeau

Assahafa.com

« La meilleure reprise économique, c’est si on arrive à atténuer les impacts maintenant », a affirmé le premier ministre Justin Trudeau, défendant le budget de son gouvernement déposé en début de semaine lors d’une entrevue à l’émission Tout le monde en parle dimanche soir.

Selon lui, les coûts associés à la pandémie seraient bien plus élevés si l’aide financière devait attendre pour être débloquée.

Questionné sur le nouveau programme fédéral de garderies, Justin Trudeau a souligné l’efficacité du Québec en la matière, un atout qui permettrait à la province de bénéficier d’une compensation financière pas mal sans condition, ouvrant la porte à ce qu’une partie des fonds soient utilisés ailleurs que dans les services de garde. Il y a toujours de la place pour plus d’investissements dans les garderies, mais […] certainement pas la totalité.

Des discussions auront lieu avec le gouvernement du Québec pour déterminer la compensation financière qui sera accordée à la province qui a déjà son propre réseau. Le programme fédéral annoncé par la ministre des Finances Chrystia Freeland prévoit un investissement de 30 milliards de dollars sur cinq ans.

Interviewé depuis son bureau d’Ottawa, Justin Trudeau a également maintenu son refus d’augmenter les impôts pour compenser plus de 100 milliards de dollars de dépenses et 265 milliards de déficit prévus sur trois ans.

L’important c’est de remettre le Canada sur la voie de la relance, a lancé le premier ministre qui veut investir de façon rigoureuse et présente.

Quant aux transferts annuels du gouvernement fédéral en matière de santé, Justin Trudeau a souligné avoir déjà transféré énormément aux provinces et prévoit de transférer encore plus parce qu’on a vu des besoins criants tout en laissant entendre que ces changements n’entreraient pas en vigueur avant la fin de la pandémie.

Vaccination au long cours

Au chapitre de la COVID-19, des mesures sanitaires fortes aux frontières ont contribué à réduire l’importation du virus, a-t-il souligné, balayant ainsi les remarques de l’animateur au sujet du contournement des mesures par certains voyageurs.

Il y a énormément de mesures et on va continuer à en ajouter, lui a répondu M. Trudeau, qui s’est fait vacciner vendredi en tenant par la main son épouse Sophie Grégoire Trudeau, laquelle n’a pas sollicité la sienne pour se faire piquer.

Je trouvais que ça faisait une belle photo de se tenir la main, a-t-il commenté sur un ton badin. Ça rappelle aux gens qu’il faut se faire vacciner.

Le Canada a récemment conclu une entente avec Pfizer qui garantit la réception de 35 millions de doses l’an prochain et de 30 millions de plus en 2023, une mesure de précaution, a défendu le premier ministre.

Idéalement, nous n’en aurons pas besoin en 2022, 2023 et 2024. ‘ais si on en a besoin, ça irait mal [de ne pas en avoir.]

Source: Radio-Canada

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!