Les conservateurs favorables à un prix sur le carbone

journaliste2
À la UneCanadaslider
15 avril 2021
Les conservateurs favorables à un prix sur le carbone

Assahafa.com

Après avoir vertement critiqué la taxe sur le carbone du Parti libéral du Canada pendant des années, les conservateurs promettent d’adopter leur propre système de tarification du carbone.

Dans le plan intitulé Agir pour l’environnement qui sera dévoilé plus tard jeudi, le chef Erin O’Toole reconnaît que la façon la plus efficace de réduire nos émissions est d’utiliser des mécanismes de tarification.

Le document obtenu par CBC compte une quinzaine de pages. Dès le premier chapitre, le parti présente son plan de tarification.

Le prix de la tonne se chiffrerait d’abord à 20 $ avant d’augmenter à 50 $, mais pas plus, indique le plan.

Les Canadiens paieraient une taxe sur le carbone chaque fois qu’ils achètent des carburants à base d’hydrocarbures, comme de l’essence à la pompe.

L’argent récolté serait transféré dans un compte d’épargne personnel pour la réduction du carbone qui pourrait servir à des achats écologiques, comme un laissez-passer pour le transport en commun, un vélo ou des fenêtres à plus grande efficacité énergétique.

Le Parti conservateur vante ce plan en disant qu’il est préférable à celui du gouvernement Trudeau, qui sera tenté d’utiliser les revenus connexes pour financer les plans de son gros gouvernement.

Le gouvernement libéral impose un système de tarification du carbone dans les provinces qui n’ont pas leur propre régime. Les revenus sont redonnés aux citoyens, là où la tarification s’applique.

Le prix de la tonne du carbone se chiffre maintenant à 40 $ et doit augmenter progressivement afin d’atteindre 170 $ en 2030.

Autres mesures

Le Parti conservateur affirme qu’il respectera les engagements du pays en vertu de l’Accord de Paris.

Une série de mesures supplémentaires sont proposées.

Le plan envisage notamment l’imposition d’une taxe carbone aux frontières en fonction de la quantité des émissions de carbone liées aux produits importés. Il prévoit aussi la promotion des véhicules à zéro émission.

Ce plan est présenté au moment où la pression est forte sur le Parti conservateur pour qu’il démontre son engagement à la cause environnementale.

Lors de son dernier congrès, cette question a porté ombrage au parti. Une résolution visant à reconnaître l’existence des changements climatiques et à s’y attaquer a été rejetée par 54 % des membres.

Source: Radio-Canada

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!