L’ACCOMPAGNEMENT PAR L’UE DES RÉFORMES STRUCTURANTES, MENÉES SOUS LES HAUTES ORIENTATIONS DE SM LE ROI, AU CŒUR D’ENTRETIENS ENTRE MM. BOURITA ET VÁRHELYI

journaliste2
À la UneMarocslider
15 avril 2021
L’ACCOMPAGNEMENT PAR L’UE DES RÉFORMES STRUCTURANTES, MENÉES SOUS LES HAUTES ORIENTATIONS DE SM LE ROI, AU CŒUR D’ENTRETIENS ENTRE MM. BOURITA ET VÁRHELYI

Assahafa.com

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, M. Nasser Bourita, a tenu ce 15 avril, un entretien par visioconférence avec le Commissaire européen au Voisinage et à l’Elargissement, M. Olivér Várhelyi.

Lors de cet entretien, les deux responsables se sont félicités de la nouvelle dynamique que connaît la relation bilatérale, matérialisée par un renforcement de l’action commune aux niveaux politique, économique, financier et sécuritaire ainsi que l’ouverture de perspectives de coopération prometteuses dans des domaines d’avenir.

IMG 20210415 WA0003 1 - Assahafa

Cette dynamique vertueuse, rendue possible par la Déclaration Politique Conjointe adoptée en juin 2019, permet d’entrevoir la conclusion de nouveaux projets de partenariat stratégiques et mutuellement bénéfiques dans un avenir proche.

M. Bourita et M. Várhelyi ont par ailleurs convenu d’élaborer un cadre stratégique d’actions pour la mise en œuvre du Nouvel Agenda pour la Méditerranée de l’UE et du Plan économique et d’investissement qui l’accompagne, surtout que ces deux instruments sont en parfaite convergence avec les priorités du Royaume, tracées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste.

M. Bourita a ainsi estimé que l’amplitude des chantiers de réformes structurantes du Maroc, menés sous les Hautes orientations du Souverain, milite en faveur d’une mobilisation conséquente de l’ensemble des instruments de l’Union européenne pour accompagner le Maroc dans le contexte post-Covid avec l’objectif partagé d’une reprise socio-économique dynamique et rapide.

M. Bourita a également soulevé la question de la catégorisation du Maroc dans certaines listes qui interpelle dans la mesure où elle ne tient pas compte de la globalité des relations et s’inscrit à rebours avec la démarche partenariale adoptée. A cet égard, le ministre a rappelé que le dialogue et la concertation doivent constituer la base du partenariat Maroc-UE, loin de tout automatisme et unilatéralisme, afin d’offrir l’équilibre, la clarté et la prédictibilité nécessaires à sa pérennité.

A ce titre, les deux responsables ont convenu de poursuivre et d’intensifier leur coordination pour agir dans l’intérêt des relations entre le Maroc et l’Union Européenne.

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!