Québec solidaire revient à la charge avec son idée de « bons d’achat culturel »

20 mars 2021
admin
À la UneQuébecslider
Québec solidaire revient à la charge avec son idée de « bons d’achat culturel »

Assahafa.com

Dans une lettre ouverte appuyée par des dizaines d’acteurs culturels, la députée solidaire Catherine Dorion demande une fois de plus au gouvernement Legault de lancer un « système de bons d’achat culturel québécois » pour relancer un des secteurs les plus malmenés par la pandémie.

Ce système permettrait aux Québécois d’acheter, pour 20 $, des bons d’achat d’une valeur de 60 $ à dépenser dans l’activité ou le produit culturel de leur choix, pourvu que celui-ci soit réalisé par des artistes d’ici. Plus encore, Québec solidaire suggère d’offrir gratuitement ces bons d’achat à 20 % des Québécois aux revenus modestes, étant donné que la bataille pour la démocratisation de l’accès à la culture est inachevée.

Selon Catherine Dorion, elle-même comédienne et écrivaine, la pandémie a montré à quel point la culture est essentielle dans nos vies. On aura beau essayer de nous convaincre que la culture est un luxe, c’est ce qui nous a aidés à passer à travers la dernière année, écrit la députée de Taschereau dans la lettre publiée samedi matin.

La porte-parole de Québec solidaire en matière de culture souligne aussi les récents sondages sur la santé mentale des artistes, qui s’est dégradée avec les mois de confinement et de salles vides. Les dernières nouvelles sur l’état de la santé mentale des artistes et des artisans québécois nous font peur, mais ne nous étonnent pas, écrit-elle.

Compte tenu des circonstances, Catherine Dorion demande au gouvernement de faire changement et d’accorder au milieu de la culture la place qu’il mérite, alors que les politiciens ont trop souvent mis la culture sur le dessus de la pile des choses qu’on pouvait facilement sacrifier sans trop craindre de conséquences.

Manque d’inventivité

Québec solidaire avait déjà proposé ce système de bons d’achat culturel au mois de mai. Au téléphone, Catherine Dorion dit que le gouvernement Legault semble avoir peu d’appétit pour l’initiative.

Il n’y a pas beaucoup d’inventivité, honnêtement. On sent qu’il y a un désir d’éteindre le feu, parce que ça barde et que c’est un des milieux les plus difficilement touchés. […] C’est beau donner de l’argent à la SODECSociété de Développement des Entreprises Culturelles , mais 80 % des gens qui font de la musique sont autoproduits et la SODECSociété de Développement des Entreprises Culturelles ne donne pas de subventions aux gens qui s’autoproduisent, rappelle-t-elle.

Selon Mme Dorion, les bons d’achat culturel auraient comme avantage de financer directement les artistes, quel que soit leur métier, tout en laissant aux gens le choix de ce qu’ils veulent consommer comme produit culturel.

Catherine Dorion avance que cette forme de subvention directe au consommateur pourrait aussi initier à la culture à ceux qui en consomment peu en temps normal.

Il y a bien des gens au Québec qui ne sont pas tant que ça de grands consommateurs de culture, mais ça leur prendrait juste deux ou trois expériences pour dire : « Coudonc, c’est mon genre, j’aime ça. » C’est d’aller chercher ces gens-là aussi.

Le système de bons d’achat culturel est la pierre angulaire du plan de Québec solidaire pour la relance de la culture au Québec. Le deuxième parti d’opposition évalue que la mesure coûterait 318 millions de dollars au Trésor public.

Source: Radio-Canada

Derniers articles
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!