Commerces, couvre-feu et paliers d’alerte : les intentions de Québec se précisent

journaliste2
À la UneQuébecslider
2 février 2021
Commerces, couvre-feu et paliers d’alerte : les intentions de Québec se précisent

Assahafa.com

Réouverture des commerces non essentiels, poursuite du couvre-feu, retour des codes de couleurs. La conférence de presse de fin de journée du premier ministre du Québec, François Legault, devrait répondre à beaucoup de questions que les citoyens se posent.

Il est fort possible qu’à partir du 8 février le Québec soit divisé en deux couleurs, soit orange et rouge. Selon des informations d’abord publiées dans le Journal de Québec, dans les zones orange des assouplissements seraient apportés autorisant l’ouverture des restaurants où seules les bulles familiales seraient cependant acceptées.

Le couvre-feu serait repoussé de 20 h à 21 h 30 dans ces régions moins touchées par la pandémie.

Les régions concernées sont : l’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent et le Nord-du-Québec.

Les autres régions demeureraient quant à elles en zone rouge avec un couvre-feu maintenu à 20 h.

Pour ce qui est des commerces non essentiels, dont les salons de coiffure, les magasins de meubles, d’articles de sports et les grandes surfaces, ils pourraient bientôt rouvrir partout au Québec. Les centres commerciaux devraient aussi être autorisés à rouvrir leurs portes, mais le flânage devra y être contrôlé.

François Legault avait déclaré ce week-end qu’il aimerait, si la situation le permet, pouvoir redonner un peu d’oxygène à nos commerçants.

Rappelons que les commerces non essentiels sont fermés depuis le 25 décembre au Québec. Ils devaient rouvrir le 11 janvier, mais leur fermeture a été prolongée jusqu’au 8 février.

Les propriétaires de ces commerces s’attendent à recevoir de bonnes nouvelles du gouvernement.

Malgré ces assouplissements, tous les rassemblements demeureraient interdits partout au Québec.

Une rencontre est prévue entre le premier ministre Legault et la santé publique en fin d’avant-midi pour mettre au point les derniers détails des annonces à venir.

Des attentes du côté des sports intérieurs

Les centres de sports intérieurs espèrent bénéficier d’assouplissements pour accueillir de nouveau le public après le 8 février.

Permettre aux Québécois et Québécoises d’être actifs dans un environnement sécuritaire et de prendre soin de leur santé mentale. C’est l’un des arguments avancés par Tennis Québec dans une note envoyée la semaine dernière à la ministre responsable des Sports amateurs, Isabelle Charest. Mais la fédération ne fournit aucune indication au sujet d’une éventuelle réouverture des courts intérieurs.

Pour l’instant, le gouvernement n’a pris aucune décision finale. Les arbitrages concernant les sports devraient être connus lors de la conférence de presse de François Legault prévue mardi. Mais on insiste pour dire qu’il y a une volonté d’ouverture sur ces aspects, tout en soulignant que l’avis de la santé publique est essentiel.

Source: Radio-Canada

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!