Vidéo. Sahara marocain: « une partie de l’Europe doit sortir de sa zone de confort », a affirmé Nasser Bourita

journaliste2
À la UneMarocslider
16 janvier 2021
Vidéo. Sahara marocain: « une partie de l’Europe doit sortir de sa zone de confort », a affirmé Nasser Bourita

Assahafa.com

« L’Europe doit sortir de sa zone de confort et suivre la dynamique des Etats-Unis », qui reconnaissent « la souveraineté du Maroc sur son Sahara et [soutiennent] l’autonomie », en tant que solution au conflit, a déclaré, ce vendredi 15 janvier 2021, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, lors d’une visioconférence de presse à Rabat.

« Une partie de l’Europe doit être plus audacieuse, car elle est proche de ce conflit, et sortir de son confort », a affirmé le chef de la diplomatie qui commentait ainsi les résultats d’une conférence virtuelle, tenue en ce même vendredi par 40 pays au sujet du soutien de la proposition marocaine d’autonomie des provinces sahariennes, sous souveraineté marocaine.

« La responsabilité veut que l’orientation [d’une partie de l’Europe, Ndlr] aille dans le sens de l’autonomie, et l’autonomie seule », a souligné Nasser Bourita.

Et le chef de la diplomatie marocaine d’expliquer que « l’Europe doit sortir de son confort, le confort de dire qu’il y a un processus, nous soutenons un processus, même si celui ci doit durer des décennies ».

Pour Nasser Bourita, en effet, « l’Europe doit être dans la dynamique internationale. La position américaine doit interpeller l’Europe sur son degré d’engagement pour que cette direction, qui est prise par la communauté internationale, qui est celle d’une solution de l’autonomie sous souveraineté marocaine ».

Le ministre a par ailleurs précisé que la décision américaine était une décision qui avait été prise par un « Etat démocratique ».

« Nous avons des relations avec les Etats auxquels nous lient des accords, des acquis. Les relations avec les Etats amis sont fondées sur des constantes. Les alternances n’interfèrent pas dans ce type de position et de décision », a précisé Nasser Bourita.

« Depuis 20 ans, les administrations américaines ont soutenu le projet d’autonomie, crédible et sérieux », a souligné le chef de la diplomatie marocaine.

Il faut rappeler en outre que quarante pays ont participé à cette réunion, tenue virtuellement depuis Rabat.

Il y avait, sur les écrans de contrôle, des pays africains, européens, arabes, asiatiques et issus du continent américain.

Les participants à cette conférence, organisée à l’invitation du Royaume du Maroc et des Etats-Unis d’Amérique, se sont engagés à continuer à plaider en faveur d’une solution se basant uniquement sur l’Initiative marocaine d’Autonomie pour la résolution du conflit du Sahara, selon la Synthèse des Présidents rendue publique à l’issue de la Conférence.

Toutefois, nombre d’observateurs ont remarqué que l’Espagne a brillé par son absence, ce que bien des diplomates marocains ont regretté.

Source: le360

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!