LA VISION ROYALE POUR L’ÉGALITÉ ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES MISE EN AVANT À HANOI

journaliste2
À la Unepolitiqueslider
8 décembre 2020
LA VISION ROYALE POUR L’ÉGALITÉ ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES MISE EN AVANT À HANOI

Assahafa.com

Hanoi a accueilli, du 7 au 9 décembre 2020, la Conférence ministérielle sur le rôle de la femme dans la consolidation de la paix organisée en présentiel, par la République Socialiste du Vietnam, membre non-permanent du Conseil de Sécurité pour la période 2020-2022, en collaboration avec ONU Femmes.

Dans une allocution prononcée par l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Hanoi, M. Jamale Chouaibi, le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine, et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita, a mis en avant les réformes ambitieuses engagées par le Maroc et incarnant la Haute Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la réalisation de l’égalité hommes-femmes
M. Bourita a ainsi rappelé que la Constitution de 2011 consacre la primauté des conventions internationales, interdit la discrimination basée sur le genre, et établit des institutions pour la réalisation de la parité et de l’égalité hommes-femmes.
« Sous la Haute Vision de Sa Majesté le Roi, le Maroc s’est engagé dans un projet majeur de réforme légale et institutionnelle pour la mise en œuvre des dispositions de la Constitution, ce qui constitue un point d’ancrage pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable », a rappelé le ministre.
M. Bourita a dressé le constat d’un monde où « une violence accrue, les déplacements de masse, et les catastrophes humanitaires, de même que la pandémie de la COVID-19, ont des conséquences délétères sur les femmes et les filles », ce qui « entrave les progrès vers la paix, la sécurité, la réconciliation et la stabilité pour tous ».
Le ministre a déploré que les femmes et les filles continuent d’être exclues de la prise de décision dans la réponse humanitaire ainsi que dans les processus de paix et de consolidation de la paix, en dépit de l’adoption de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU qui a mis en évidence les liens fondamentaux entre l’égalité de genre et la paix et la sécurité internationale.
M. Bourita a affirmé que c’est dans cet esprit que le Maroc est en cours d’élaboration d’un Plan d’Action National sur les Femmes, la Paix, et la Sécurité, en application de la résolution 1325, en collaboration avec ONU Femmes.
« Le Maroc, a souligné M. Bourita, est entièrement convaincu que les femmes et les filles ne sont pas seulement des victimes de la guerre, mais qu’elles sont également de puissantes bâtisseuses de paix, et dont les efforts dans la prévention des conflits et la préservation de la paix ont une importance critique, mais demeurent peu reconnus, sous-financés, et peu intégrés dans les processus formels de paix ».
M. Bourita a ensuite exposé les voies de l’amélioration de la participation des femmes dans la consolidation de la paix et la prévention des conflits. Il s’agit de considérer les femmes comme des partenaires égaux dans tous les efforts visant à prévenir les conflits, à répondre aux crises humanitaires, et à promouvoir la paix et la démocratie.
M. Bourita a, en outre, plaidé pour la nécessité d’établir des programmes de formation intégrés sur la participation des femmes dans la paix et la sécurité, destiné au personnel diplomatique, de la défense, et de la coopération au développement.
La Conférence ministérielle sur le rôle des femmes dans la consolidation de la paix se tient dans le cadre de la célébration des vingt ans de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU, intitulée « Femmes, Paix, et Sécurité ».

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!