Souhail Bouslikhane: M. Nasser Bourita reçoit son homologue gambien

journaliste2
À la Unepolitiqueslider
12 novembre 2020
Souhail Bouslikhane: M. Nasser Bourita reçoit son homologue gambien

Assahafa.com

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita a reçu, aujourd’hui 12 novembre, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens à l’étranger, M. Mamadou Tangara.
Lors de cette rencontre, M. Bourita et son homologue gambien ont signé deux accords de coopération dans les domaines de la santé et de la formation diplomatique visant à renforcer davantage les échanges d’expériences et d’expertises entre les deux pays.
A l’issue de ces entretiens, les deux ministres ont donné un point de presse conjoint lors duquel M. Bourita a souligné « l’excellence » des relations entre les deux pays, adossées à « des liens économiques solides et une coopération riche et variée ».
Il a, par ailleurs, affirmé qu’au-delà des liens historiques entre les deux pays et du soutien indéfectible et réciproque qui s’opère depuis leurs indépendances, le Maroc et la Gambie partagent « une convergence de vue totale dans notre sous-région, mais également sur les questions d’ordre continental ».
Pour sa part, le ministre gambien a rendu hommage aux relations fructueuses entre les deux pays, et a affirmé, que la position de la Gambie sur la question nationale « ne souffrait d’aucune ambiguïté ».
Il a, par la même occasion, annoncé l’installation du Consul général de Gambie à Dakhla, la semaine prochaine. Cette décision survient quelques mois après l’ouverture du Consulat Général de la Gambie à Dakhla en janvier dernier, premier pays à avoir ouvert une représentation diplomatique dans cette ville.
Depuis la visite de Sa Majesté le Roi en Gambie en 2006, durant laquelle 8 accords ont été signés, la relation entre les deux pays ne cesse de se renforcer. Aujourd’hui plus d’une dizaine d’accords régissent le cadre juridique entre les deux pays.
[12/11 à 19:47] Souhail Bouslikhane: M. Nasser Bourita reçoit son homologue gambien

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita a reçu, aujourd’hui 12 novembre, le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et des Gambiens à l’Etranger, M. Mamadou Tangara.

Lors de cette rencontre, M. Bourita et son homologue gambien ont signé deux accords de coopération dans les domaines de la santé et de la formation diplomatique visant à renforcer davantage les échanges d’expériences et d’expertises entre les deux pays.

A l’issue de ces entretiens, les deux Ministres ont donné un point de presse conjoint au cours duquel M. Bourita a souligné « l’excellence » des relations entre les deux pays, adossées à « des liens économiques solides et une coopération riche et variée ».

Il a, par ailleurs, affirmé qu’au-delà des liens historiques entre les deux pays et du soutien indéfectible et réciproque qui s’opère depuis leurs indépendances, le Maroc et la Gambie partagent « une convergence de vue totale dans notre sous-région, mais également sur les questions d’ordre continental ».

Pour sa part, le Ministre gambien a rendu hommage aux relations fructueuses entre les deux pays, et a affirmé, que la position de la Gambie sur la question nationale « ne souffrait d’aucune ambiguïté ».

Il a, par la même occasion, annoncé l’installation du Consul général de Gambie à Dakhla, la semaine prochaine. Cette décision survient quelques mois après l’ouverture du Consulat Général de la Gambie à Dakhla en janvier dernier, premier pays à avoir ouvert une représentation diplomatique dans cette ville.

Les deux responsables ont convenu de programmer la 3ème commission mixte en début d’année prochaine et de travailler conjointement sur un forum économique afin de consolider la dynamique déjà engagée.

Depuis la visite de Sa Majesté le Roi en Gambie en 2006, durant laquelle 8 accords ont été signés, la relation entre les deux pays ne cesse de se renforcer. Aujourd’hui, plus d’une dizaine d’accords régissent le cadre juridique entre les deux pays.

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!