PRINCIPAUX ELEMENTS DE LA DECLARATION DE TUNIS

journaliste2
À la Unepolitiqueslider
22 octobre 2020
PRINCIPAUX ELEMENTS DE LA DECLARATION DE TUNIS

Assahafa.com

1. Les Ministres des Affaires Etrangères du Dialogue 5+5 en Méditerranée occidentale, ont adopté à l’occasion de leur 16ème réunion, le 22 octobre courant, la Déclaration de Tunis qui met en relief le positionnement stratégique du Royaume du Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi, dans le cadre de ce Forum de coopération ainsi que sa contribution décisive à la paix et à la stabilité en Méditerranée.

2. Cette Déclaration réaffirme l’appréciation des pays du Dialogue du rôle joué par Sa Majesté le Roi en Sa qualité de Président du Comité Al Qods pour la préservation du caractère spécifique, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville Al Qods.

3. Ils se sont également félicités de l’initiative Royale portant sur la signature de l’appel d’Al Qods, avec le Pape François, le 30 mars 2019, qui confirme l’engagement et le leadership de Sa Majesté le Roi dans la préservation du statut, de l’identité et du caractère singulier de la ville sainte.

4. La Déclaration souligne la contribution importante du Maroc pour la recherche d’une solution politique globale et pérenne de la crise libyenne, basée sur l’Accord de Skhirat de décembre 2015. Elle souligne l’implication des pays de la région maghrébine qui constitue une garantie essentielle à la réussite des efforts politique pour un règlement de cette crise. Dans ce sens, les pays du 5+5 se félicitent de l’issue positive des pourparlers récemment engagés entre les parties libyennes, sous l’égide des Nations-Unies, à Bouznika.

5. S’agissant du Sahel, la Déclaration a appuyé l’appel du Maroc quant à la nécessité de soutenir la stabilité, la sécurité la résilience et le développement durable des pays de la région. Elle a fait sienne la vision du Maroc quant à l’interdépendance entre la région euro-méditerranéenne et celle du Sahel.

6. Enfin cette Déclaration encourage la mobilisation des pays du 5+5 pour leur action en faveur de la stabilité et de la sécurité du Mali ainsi qu’une transition politique apaisée au bénéfice du peuple malien, faisant écho aux initiatives importantes prises par le Maroc dans ce sens.

7. La Déclaration réitère l’appréciation des pays du Dialogue pour l’initiative du Maroc de tenir la 8ème Conférence de Marrakech sur la migration et le développement, en mars 2020, qui a permis d’aboutir à l’adoption d’une Déclaration et d’une Feuille de route ayant posé les jalons d’une coopération effective et solidaire sur les différentes dimensions de la migration.

8. Cette Déclaration réaffirme le soutien des pays du Dialogue à la vision du Maroc quant à la nécessité de promouvoir une approche globale et équilibrée fondée sur les principes de la responsabilité partagée et la solidarité pour appréhender la question migratoire. Ils s’engagent dans ce sens, à assurer un traitement juste et équitable aux migrants installés dans les pays d’accueils et à garantir le respect de leurs droits légitimes. Par ailleurs, ils soutiennent le leadership continental du Maroc, sur cette question, qui s’est manifesté par la mise en place à Rabat de l’observatoire africain des migrations.

9. Les pays du 5+5 ont réaffirmé toute leur appréciation du leadership et de la coprésidence du Maroc du GCTF (Forum Global Contre le Terrorisme). Ils se sont félicités des efforts considérables déployés aux niveau continental et régional par le Maroc, pour lutter contre le terrorisme dans le cadre d’une approche coopérative et solidaire, comme l’atteste la signature récente par le Maroc et l’ONU d’un Accord établissant un Bureau Programme de l’UNOCT pour le contre-terrorisme et la formation en Afrique.

10. Les pays du 5+5 ont appuyé la proposition marocaine d’envisager une coopération forte et structurée au niveau sanitaire vu l’ampleur des défis induits par la pandémie du COVID. Elle prône une coopération étroite entre les autorités des pays 5+5 pour assurer un accès universel et équitable aux équipements, aux traitements et aux vaccins dans le cadre d’une approche fondamentalement humaniste.

11. Face à l’ampleur des conséquences de la crise économique et sociale créée par le Covid19, les pays 5+5 ont appuyé la proposition marocaine de renforcer la résilience socio-économique des pays de la région et favoriser le développement des investissements et des échanges commerciaux pour créer les conditions d’une relance économique inclusive et mutuellement bénéfique.

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!