Emprisonnement à vie sans grâce conditionnelle au tireur des deux mosquées

admin
À la UneInternationalslider
27 août 2020
Emprisonnement à vie sans grâce conditionnelle au tireur des deux mosquées

Assahafa.com

Montréal, Salah Eddine Alouani

Un tribunal néo-zélandais a condamné un homme à perpétuité sans libération conditionnelle à un homme qui a tué 51 fidèles en tirant sur deux mosquées néo-zélandaises, la première fois qu’une telle peine a été prononcée dans le pays.
Brenton Tarrant, un Australien de 29 ans, a plaidé coupable à 51 chefs d’accusation de meurtre, 40 chefs de tentative de meurtre et un chef de terrorisme lors de la fusillade en 2019 de deux mosquées à Christchurch qu’il a publiées en direct sur Facebook.
Il s’agit de l’incident de tir le plus meurtrier de l’histoire de la Nouvelle-Zélande.

Le juge de la Haute Cour Cameron Mander à Christchurch a déclaré qu’une peine à durée déterminée ne serait pas suffisante.
« Vos crimes dégagent des êtres humains formidables, dans la mesure où même si vous êtes détenu jusqu’à votre mort, vous n’épuiserez pas les conditions de punition et de condamnation », a-t-il ajouté lors du verdict.

«Vous, à mon avis, êtes dépourvu de toute sympathie pour vos victimes», a-t-il dit.
Les procureurs ont déclaré au tribunal plus tôt que Tarrant voulait inspirer la peur à ceux qu’il qualifiait d’envahisseurs et qu’il avait soigneusement planifié les attaques pour faire le plus grand nombre de victimes.

Tarrant, un suprémaciste blanc qui s’est représenté lors de son procès, a déclaré par l’intermédiaire d’un avocat au tribunal qu’il ne s’opposait pas à la demande de l’accusation d’emprisonnement à vie sans libération conditionnelle.

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!