Christopher Skeete : Pour un nouveau modèle migratoire plus fluide et plus simplifié

admin
2020-08-26T13:19:16-04:00
À la UnepolitiqueQuébecslider
26 août 2020
Christopher Skeete : Pour un nouveau modèle migratoire plus fluide et plus simplifié

Assahafa.com 

Dans le cadre de son émission dominicale, Adraoui Live, Abderrahmane Adraoui a reçu Christopher Skeete, député de Sainte-Rose et adjoint parlementaire du premier ministre du Québec.

Issu d’une famille de migrants, Christopher Skeete est revenu sur ses débuts en politique. Il a consacré plusieurs années au projet Coalition Avenir Québec. «J’étais au tout début de la CAQ, quand c’était un organisme à but non lucratif avec l’idée d’arrêter de tourner en rond au Québec. J’ai rapidement rejoint ce mouvement après avoir été emballé. Donc, j’ai participé aux élections de 2012 et de 2014, les deux fois j’ai perdu par peu de voix. Et en 2018, à coup de persévérance et de patience, j’ai pu être élu », résume Christopher Skeete.

A coups de persévérance et de patience

Christopher Skeete, et en tant qu’enfant de migrants et en tant que personne ayant vécu la misère selon son propre aveu, le plus grand défi était de connaître le chemin de la réussite. Les gens issus de l’immigration qui réussissent donnent de l’espoir aux autres. « Souvent nos parents ne connaissent pas le chemin de la réussite. Cela n’a pas été facile pour moi. J’ai fait des erreurs, mais l’important est la persévérance. Je n’étais pas un élève brillant, j’ai redoublé la deuxième année et j’ai fait l’école d’été en sixième année et j’ai tardé dans le collégial. Pour moi, les études ont été un périple », se remémore M. Skeete. «Après tout, les gens apprennent de manière différente. Chaque jeune doit arriver à identifier son réel potentiel et d’aller au bout de ce dernier. Tout le monde n’est pas fait pour la grande scolarité. »

Interpellé sur sa relation avec François Legault (premier ministre du Québec), l’invité confie qu’il a été comme un mentor pour lui. « Au début, je suis allé l’écouter dans un congrès et j’applaudissais à son discours. A la fin, je suis allé lui serrer la main et lui dire que je suis avec lui pour son projet qui devait initialement durer dix ans.»

Ascension fulgurante

«En six mois j’étais candidat —confie Christopher Skeete, en un an et demi je suis devenu son vice-président et maintenant je suis député. Je dirais la seule chose extraordinaire que j’ai faite, je me suis dit en entendant M. Legaut que ce dernier allait devenir Premier ministre », se rappelle Christopher Skeete. En 2014, la CAQ était à 13% dans les sondages, mais la persévérance a été payante à la fin.

Commentant la personnalité de M. Legaut, Christopher Skeet estime que c’est « un homme de parole. Il est le même à la télévision, lors des meetings ou des réunions. Il adore le Québec et il veut qu’il soit plus ambitieux et que chacun aille au bout de son potentiel ».

Par ailleurs, et questionné sur la gestion de la pandémie du COVID-19 au Québec, le député de Sainte-Rose affirme que « les gens comprennent ce qui se passe et savent qu’on prendra les bonnes décisions dans leur intérêt sanitaire. Pour moi, cela me soulage et cela me donne beaucoup de fierté d’avoir cru en cet homme-là dès le début ».

Livrant des chiffres, on apprend que Sainte-Rose et toute la région Sud de Montréal ont été touchées par le coronavirus, et qu’à Laval par exemple, le taux est de 1100 voire 1200 infections personnes par tranche de 100 000. Dans le comté de Sainte-Rose, 2% des gens l’ont eu. L’aide et le soutien de l’armée canadienne ont été importants avoue Christopher Skeete.

Une immigration basée sur les aptitudes professionnelles

Siégeant au sein du Groupe Action contre le racisme, M. Skeete juge que c’est pour lui un motif de fierté.  Deux membres de ce comité sont des ministres d’origine haïtienne et M. Skeete d’origine trinidadienne explique-t-il . Le groupe compte aussi deux députés, anciennement des policiers de carrière. L’un d’eux est monsieur Ian Lafreniere , l’Adjoint parlementaire de la ministre de la Sécurité publique , un des premiers invités de l’émission Adraoui live .

Lors de la dernière réunion, le sujet de l’immigration a occupé une large partie des débats. Pour la CAQ, « pourquoi se concentrer sur des personnes diplômées, alors que le marché est demandeur de profils moins pointus comme les soudeurs, les camionneurs qui trouvent facilement un emploi contrairement aux premiers qui ne trouvent pas un emploi qui corresponde à leur expérience ? Nous disons que si un employeur au Québec a besoin d’un soudeur, il peut aller le chercher à l’étranger et après cela nous donnons trois ans au migrant pour apprendre le français. Je pense qu’il faut aborder les profils des migrants selon leurs qualifications et leurs aptitudes et non pas leurs diplômes », martèle le député Christopher Skeete.

Abordant ses relations avec la communauté marocaine, l’orateur avoue qu’elles ont été contrariées dernièrement par l’épidémie. « Je le regrette car nous ne faisons pas des rencontres comme on le voudrait (…) Je pense cependant que la force de notre gouvernement est sa capacité d’être à l’écoute des gens. La CAQ fait de grands efforts pour sensibiliser la communauté à son action. Je retiens qu’il y a une majorité silencieuse qui, somme toute, aime ce qu’on propose pour l’emploi, la laïcité et l’éducation », souligne M. Skeet.

La politique n’est pas dangereuse au Québec

Christopher Skeete a mis le doigt sur l’un des mécanismes qui empêche l’implication active des Marocains et autres origines dans la vie politique au Québec. «Il faut lutter contre cette mentalité qui consiste à dire que s’impliquer en politique est dangereux (ndlr, comme dans les pays d’origine). La force du Québec est sa diversité et il faut casser ce mauvais souvenir et leur faire prendre conscience que la politique au Québec se fait autrement », estime Christopher Skeete. Pour lui, il n’y a pas plusieurs voies : S’ils ne s’activent pas, ils finiront par être oubliés et les absents ont toujours tort.

Regrettant de ne pas avoir visité le Maroc jusqu’ici et de s’être contenté d’un voyage aux Emirats, Christopher Skeete a remercié l’émission Adraoui Live de lui avoir tendu la main, tout en assurant que son bureau est ouvert pour toutes questions ou pour tout service.

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!