Guy Ouellette : Un député est là pour servir les citoyens

admin
2020-08-18T12:06:16-04:00
À la UnepolitiqueQuébecslider
18 août 2020
Guy Ouellette : Un député est là pour servir les citoyens

Assahafa.com

Dans son émission dominicale, Abderrahmane Adraoui, a reçu comme invité, Guy Ouellette, membre de la commission des institutions de l’Assemblée nationale du Québec. Ce dernier a mis au centre de ses préoccupations la question de la gouvernance.

Cet ancien policier, père de quatre enfants, s’est impliquée dans la politique il y a trente ans. Aujourd’hui, il dirige la circonscription de Chomedey dans la région de Laval qui compte 44 communautés différentes, dont 11% sont libanais. «En raison de la pandémie du Covid 19, les besoins alimentaires ont été très importants car c’est la troisième commune la plus pauvre du Québec. Beaucoup de gens avaient des besoins alimentaires de première nécessité en raison de confinement. On a créé une clinique de dépistage sans rendez vous, qui a été très sollicitée », a souligné Guy Ouellette en guise d’explication de ses prérogatives et responsabilités à la tête de la commune.

IMG 20200816 WA0002 - Assahafa

Après le drame de l’explosion de Beyrouth, Guy Ouellette a déclaré avoir eu beaucoup de contacts avec la communauté libanaise pour envoyer du matériel médical et des aides au Liban. « La mobilisation citoyenne a été grande et cela a été un succès », a expliqué, ému, cet ancien agent qui a des Renseignements criminels et ex-conseiller auprès des autorités de la Sûreté du Québec concernant le crime organisé et les motards criminalisés.

Co-auteur en 2005, avec Normand Lester, de l’ouvrage Mom, qui détaille l’ascension du chef québécois des Hells Angels, Maurice Boucher.

Treize ans en qualité de député, il reste foncièrement contre le projet de loi BL-61, qui permet au gouvernement québécois, lors de l’urgence sanitaire, de gouverner sans passer par l’assemblée nationale et par les citoyens du Québec. Cela permet au gouvernement de prolonger l’urgence sanitaire et de changer les lois et les règlements et donne de facto une immunité aux gouvernants. Et ne mâche pas ses mots : « les citoyens se sont mobilisés pour contrer ce projet de loi. Une pétition a été signée par 200.000 personnes et envoyée au gouvernement. Le gouvernement a demandé de réécrire la pétition et aujourd’hui, la nouvelle pétition a été signée par 72.000 personnes au cours des deux dernières semaines. Elle cherche à amener le gouvernement à prendre compte de l’opinion des citoyens », martèle Guy Ouellette.

IMG 20200816 WA0004 - Assahafa

Interpellé relativement au faible taux de participation de la communauté maghrébine aux élections, Guy Ouellette a reconnu que « la communauté maghrébine ne vote pas en grand nombre. En tant que citoyens canadiens, ils doivent exercer leur droit de vote. Il est important pour la communauté marocaine et maghrébine et toutes les communautés d’aller voter et d’exercer leurs droits. Peu importe si l’on se trompe sur les qualités d’un candidat. »

Considérant qu’un député est là pour servir les citoyens, le responsable canadien confirme que « les Marocains sont très présents dans la vie du Québec. Je souhaite un prompt rétablissement à M. Dadès après son opération. C’est un exemple de gens intégrés dans la communauté, qu’on apprécie et qu’on aime ».

Regrettant de n’avoir jamais visité le Maroc, Guy Ouellette espère le visiter un jour.

Revenant sur son passé de policier, Guy Ouellette estime que « le plus grand défi est la perception de nos jeunes qui arrivent de l’étranger, qui ont dans leur tête une certaine image des forces policières. Les premiers enseignements qu’on inculque à un policier est un ensemble de valeurs pour qu’ils puissent servir la communauté ». Pour rappel, Guy Ouellette a longtemps servi de témoin expert dans plusieurs causes contre des motards à travers le pays. Les ministères de la Justice de l’Alberta, du Manitoba, de l’Ontario et du Québec ont souvent utilisé ses services.

Pour lui, la jeunesse doit s’impliquer dans la vie provinciale, communale et fédérale. Elle doit s’impliquer dans la vie publique. C’est elle qui s’occupera de notre avenir. Guy Ouellette estime que les militants des partis doivent rapporter l’opinion des citoyens. C’est elle qui permet de façonner la ligne d’un parti quand il y a consensus sur un sujet donné car à l’intérieur d’un parti, toutes les opinions comptent et la ligne de parti demeure le produit d’un consensus de parti.

Notons que Monsieur Guy Ouellette a été Porte-parole de l’opposition officielle en matière de travail depuis le 26 septembre 2012, Adjoint parlementaire au ministre du Revenu de 2009 à 2012
et Adjoint parlementaire au ministre de la Sécurité publique de 2007 à 2008 et de nouveau de 2014 à 2015.

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!