Chrystia Freeland va remplacer Bill Morneau aux Finances

admin
2020-08-19T13:52:50-04:00
À la UneCanadapolitiqueslider
18 août 2020
Chrystia Freeland va remplacer Bill Morneau aux Finances

Assahafa.com

Montréal, Salah Eddine Alouani 

La vice-première ministre canadienne Chrystia Freeland, qui avait mené les négociations sur le nouvel ALÉNA avec les États-Unis, va être nommée ministre des Finances mardi au lendemain de la démission de Bill Morneau, selon plusieurs médias canadiens.

Mme Freeland deviendra ainsi la première femme à occuper le poste de ministre des Finances au Canada, crucial alors que le pays traverse sa pire crise économique depuis la Seconde Guerre mondiale en raison de la pandémie de coronavirus, selon les chaînes CTV et CBC.

Un mini-remaniement ministériel sera annoncé mardi après-midi à Ottawa, a-t-on appris de source gouvernementale. Mme Freeland, une ancienne journaliste âgée de 52 ans, devrait garder ses fonctions de vice-première ministre, selon CTV.

Mme Freeland a déjà occupé plusieurs postes au sein du gouvernement de Justin Trudeau, au Commerce international puis au ministère des Affaires étrangères où elle était chargée des négociations avec les États-Unis et le Mexique sur le nouvel accord de libre-échange nord-américain.

M. Morneau a annoncé lundi soir, après une réunion avec Justin Trudeau, qu’il quittait le gouvernement, alors que les médias ont rapporté depuis plusieurs semaines des tensions croissantes entre les deux hommes sur la gestion de la relance économique.
Le ministre des Finances est par ailleurs visé par une enquête du Commissaire canadien à l’éthique sur ses liens avec l’association caritative We Charity (Unis en français) qui employait sa fille, et à laquelle le gouvernement avait attribué un important contrat sans appel d’offres.

Cette enquête vise également le Premier ministre dont la mère, le frère et l’épouse ont été rémunérés par cette association à hauteur d’environ 300 000 dollars au total pour leur participation à divers événements.
L’opposition réclamait depuis plusieurs semaines la démission de M. Morneau, mais également celle du premier ministre, qu’elle accuse d’avoir poussé son ministre des Finances à la démission.

Source photo: ledroit

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!