OCDE: Quel scénario pour sortir de la crise économique ?

journaliste3
À la Uneeconomieslider
10 juin 2020
OCDE: Quel scénario pour sortir de la crise économique ?

Assahafa.com

Selon l’OCDE, l’économie mondiale devrait connaître cette année une récession d’au moins 6% qui aggravera les inégalités. Pour y faire face, l’organisation  appelle les gouvernements à se moderniser et à coopérer pour l’avènement d’une économie « plus juste et plus durable ».

Dans ses premières perspectives économiques mondiales depuis que la pandémie a mis à genoux tous les grandes économies de la planète, l’Organisation de coopération et de développement économiques, confrontée à une « incertitude extraordinaire » a échafaudé deux scénarios: l’un où l’épidémie de Covid-19 « reste sous contrôle » et l’autre où elle repart avec une deuxième vague.

Dans le premier cas, le produit intérieur brut (PIB) mondial reculera en 2020 de 6%, dans le deuxième de 7,6%. En 2021, il rebondira selon les cas de 5,2% ou de seulement 2,8% si le coronavirus recommence à circuler, avec ce que cela implique de mesures de confinement ou de quarantaine.
Les solutions pour une sortie de crise 

Pour permettre aux économies de se redresser, l’OCDE préconise notamment de « renforcer les systèmes de santé », de « faciliter les évolutions des métiers tout en renforçant la protection des revenus », et de « rendre les chaînes d’approvisionnement plus résilientes ».

« Les gouvernements doivent se saisir de cette opportunité pour concevoir une économie plus juste et plus durable, rendre la concurrence et les régulations plus intelligentes, moderniser la fiscalité, les dépenses et la protection sociale », préconise Laurence Boone.

Elle pointe le rôle essentiel de la confiance sans laquelle ni la consommation ni l’investissement ne redémarreront.

Or « les entraves au commerce et les menaces associées aux chaînes d’approvisionnement freinent aussi la diminution de l’incertitude, nécessaire pour que l’investissement reprenne », pointe l’économiste au moment où les espoirs d’avant-crise du règlement du conflit commercial sino-américain s’évaporent.

Enfin, « la communauté internationale devrait s’assurer que lorsque qu’un vaccin ou traitement sera disponible il pourra être distribué rapidement dans le monde entier », demande Mme Boone, car « sinon, la menace persistera ».

Source: Agences

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!