Tourisme, transport aérien, artisanat… les mesures prises par le gouvernement pour alléger l’impact de la pandémie du coronavirus

journaliste3
À la UneMarocslider
8 juin 2020
Tourisme, transport aérien, artisanat… les mesures prises par le gouvernement pour alléger l’impact de la pandémie du coronavirus

Assahafa.com

Les secteurs du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale ont été fortement impactés par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Intervenant, hier, lors d’une séance plénière à la Chambre des représentants, la ministre de tutelle Nadia Fattah Alaoui est revenue, chiffres à l’appui, sur la crise de ces secteurs ainsi que les mesures prises pour atténuer l’impact socioéconomique de la pandémie.

Une baisse de 43% des nuitées pendant les quatre premiers mois de l’année, une baisse de 15% des revenus sur la même période ainsi qu’un arrêt quasi total pendant le mois de mai et en ce début du mois de juin. Le secteur du tourisme subit de plein fouet l’impact du coronavirus. Selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, le gouvernement suit de près cette situation et a déployé plusieurs mesures pour alléger l’impact sur les entreprises et les travailleurs du secteur.
Intervenant hier devant les membres de la Chambre des représentants lors d’une séance plénière consacrée à l’impact de la pandémie sur le tourisme, l’artisanat, le transport aérien et l’économie sociale, la responsable a affirmé que son département a fixé trois axes pour son action. Il s’agit d’un accompagnement des professionnels pour alléger l’impact de la crise, de la mise en place de mesures sanitaires et de sécurité pour préparer la reprise ainsi que la préparation de stratégies sectorielles en consultation avec les professionnels de chacun des secteurs.
Dans ce sens, M. Alaoui a rappelé notamment les mesures prises en faveur des entreprises du secteur touristique, à savoir la suspension des paiements des cotisations sociales, le report des déclarations d’impôts ainsi que le report des paiements des échéances de cré dit. Elle a également rappelé que 70% des travailleurs du secteur, déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ont pu bénéficier des indemnités mensuelles. Le ministère est intervenu également sur le plan législatif. En effet, la ministre rappelle l’adoption de la loi 30.20 édictant des mesures particulières aux contrats de voyage et de séjour touristiques et aux contrats de transport aérien de passagers.
Mettant en avant les mesures prises dans le cadre de ce texte désormais publié au Bulletin officiel, la responsable gouvernementale a souligné que «ses dispositions permettent aux prestataires de services de rembourser les montants dus aux clients par un reçu de prêt sous forme de proposition de prestation identique ou équivalente, sans aucune augmentation du prix».
Accordant une importance particulière au tourisme interne, le département de tutelle a lancé une campagne de communication pour encourager les Marocains à faire du tourisme au niveau national. Dans ce sens, une campagne publicitaire est lancée pour présenter les richesses du Royaume. En partenariat avec les différents acteurs et opérateurs du secteur, le ministère, à travers l’Office national marocain du tourisme se penche sur la préparation d’offres touristiques adaptées pour les marocains, a souligné la ministre.
S’agissant du secteur du transport aérien, Mme Alaoui a affirmé qu’il a été le plus touché par cette crise. Après une limitation des vols internationaux le Maroc a suspendu tous les vols pour enrayer la propagation de la pandémie. C’est ainsi que depuis la mi-mars, tout les vols de Royal Air Maroc sur le plan national et international ont été suspendus. La compagnie aérienne nationale a poursuivi toutefois, via ses avions, le transport de marchandises et de matériel médical pour le Maroc ainsi que pour des pays africains. Le ministère a par ailleurs insisté sur l’importance de la poursuite de la maintenance et du suivi technique des appareils ainsi que la formation continue du personnel afin que tout le monde soit prêt au moment de la reprise, a précisé Mme. Alaoui.

L’annulation des expositions plombe l’artisanat
Le secteur de l’artisanat est presque à l’arrêt. Après l’annulation des expositions qui permettaient aux opérateurs d’écouler leurs stocks et de gagner en visibilité, les professionnels du secteur ont également raté l’occasion du mois du Ramadan, période importante pour la commercialisation de ces produits.  Selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, le secteur fait face, en plus de la baisse de la demande interne, à une baisse des exportations dépassant les 34% par rapport à l’année dernière.
Devant cette situation, le ministère a procédé à plusieurs mesures pour alléger l’impact de la pandémie sur le secteur. Mme Alaoui a rappelé, dans ce sens, l’accord des autorisations de production des masques de protection à plusieurs coopératives. Un accompagnement des opérateurs pour assurer les normes et les mesures de sécurité a été également mis en place a assuré la responsable. Elle a, par ailleurs, affirmé que la crise actuelle a mis en évidence l’importance de la structuration de ce secteur.

Source: LeMatin

Lien Court
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
j'accepte!